Bas de page
Sciences Sociales, etc.
: Associations :
Culture - Art (thème)
Friedrich Nietzsche (auteur)
Genèse (thème)
Philosophie (genre)

: Chemins de traverse :
Salon de lecture
A la (res)source !
.(s) de vue
Sociovoile

Déplier
Classement... (clic !)

Que la perfection échapperait au devenir


Nous sommes accoutumés devant toute chose parfaite, à omettre la question de sa genèse, et à jouir de sa présence comme si elle avait surgi du sol d’un coup de baguette magique. Il est vraisemblable que nous continuons ici à subir les effets d’une mythologie archaïque. Nous éprouvons encore à peu près le même sentiment (par exemple dans un temple grec comme celui de Paestum) que si un beau matin un dieu avait en se jouant bâti sa demeure de ses blocs énormes ; ou d’autres fois, que si une âme, par un enchantement soudain, s’était trouvée enclose dans une pierre et cherchait maintenant à la faire parler pour elle. L’artiste sait que son oeuvre n’aura son plein effet que si elle suscite la croyance à quelque improvisation, à une naissance qui tient du miracle par sa soudaineté ; aussi ne manquera-t-il pas d’aider à cette illusion et d’introduire dans l’art, au début même de la création, ces éléments d’agitation inspirée, de désordre tâtonnant à l’aveuglette, de rêve vigilant, tous artifices trompeurs destinés à disposer l’âme du spectateur ou de l’auditeur de telle sorte qu’elle croie au jaillissement soudain de la perfection. - La science de l’art, cela va de soi, se doit de contredire cette illusion avec toute la netteté possible et de mettre en évidence les sophismes et les complaisances de l’intellect, en vertu desquels il va donner dans les panneaux de l’artiste. (aph. 145)


Nietzsche, Humain, trop humain, Gallimard, 1988, p. 133







Sociotoile Panoptique Syndication Admin Liste de diffusion Revoir le logo (?!)
Cette page a été « uzinée » parSPIPlogiciel libre sous licenceGNU / GPL [ PHP / MySQL ]
Squelettes réalisés par edn- Un grand merci à lui !
Coordonnées de ce bout de web :

Déplier