Bas de page
Sciences Sociales, etc.
: Associations :
Culture - Art (thème)
Distinction (thème)
Littérature (genre)
Marcel Proust (auteur)
Pierre Bourdieu (auteur)
Sociologie - anthropologie - ethnologie (genre)
Structuralisme génétique (courant)

: Chemins de traverse :
Salon de lecture
A la (res)source !
.(s) de vue
Sociovoile

Déplier
Classement... (clic !)

Plaisir impur de la lecture pure...


On peut se fier à Proust qui n’a cessé de cultiver et d’analyser à la fois le plaisir cultivé, lorsque, pour essayer de comprendre et de faire comprendre cette sorte de plaisir idôlatre que l’on prend à lire telle page célèbre (un passage des Stones of Venice de Ruskin), il doit évoquer, outre les propriétés mêmes de l’oeuvre, tout le réseau de références croisées qui se tisse autour d’elle, références de l’oeuvre aux expériences personnelles qu’elle a accompagnées, favorisées, ou mêmes produites chez le lecteur, référence de l’expérience personnelle aux oeuvres qu’elle a contaminées soudainement de ses connotations, références enfin de l’expérience de l’oeuvre à une expérience antérieure de la même oeuvre ou à l’expérience d’autre oeuvres, chacune d’elle enrichie de toutes les associations et les résonances qui lui sont attachées : « Elle est elle-même mystérieuse, pleine d’images, à la fois de beauté et de religion comme cette même église de Saint Marc où toutes les figures de l’Ancien et du Nouveau Testament apparaissent sur le fond d’une sorte d’autorité splendide et d’éclat changeant. Je me souviens de l’avoir lue pour la première fois dans Saint Marc même, pendant une heure d’orage et d’obscurité où les mosaïque ne brillaient plus que de leur propre et matérielle lumière et d’un or interne, terrestre et ancien, auquel le soleil vénitien, qui enflamme jusqu’aux anges des campaniles, ne mêlait plus rien de lui ; l’émotion que j’éprouvais à lire cette page, parmi tous ces anges qui s’illuminaient des ténèbres environnantes, était très grande et n’était pourtant pas très pure. Comme la joie de voir les belles figures mystérieuses s’augmentait, mais s’altérait du plaisir en quelque sorte d’érudition que j’éprouvais à comprendre les textes apparus en lettres byzantines à côté de leurs fronts nimbés, de même la beauté des images de Ruskin était avivée et corrompue par l’orgueil de se référer au texte sacré. Une sorte de retour égoïste sur soi-même est inévitable dans ces joies mêlées d’érudition et d’art où le plaisir esthétique peut devenir plus aigü mais non rester pur ». Le plaisir cultivé se nourrit de ces références croisées qui se renforcent et se légitiment mutuellement, produisant inséparablement la croyance dans la valeur des oeuvres, l’« idolâtrie » qui est au principe même du plaisir cultivé, et le charme inimitable qu’elles exercent objectivement sur tous ceux qui, possédeurs possédés, peuvent entrer dans le jeu. Même sous sa forme la plus pure, la plus affranchie en apparence de tout intérêt « mondain », ce jeu est toujours un jeu de société, fondé comme dit encore Proust, sur « une franc-maçonnerie d’usages » et un héritage de traditions : « La distinction vraie, du reste, feint toujours de ne s’adresser qu’à des personnes distinguées qui connaissent les mêmes usages et elle n’explique pas. Un livre d’Anatole France sous-entend une foule de connaissances érudites, renferme de perpétuelles allusions que le vulgaire n’y aperçoit pas et qui en font, en dehors de ses autres beautés, l’incomparable noblesse ».


Pierre Bourdieu, La distinction, Critique sociale du jugement, Les éditions de Minuit, 1979, pp. 584-585

Imprimer au format PDF






Sociotoile Panoptique Syndication Admin Liste de diffusion Revoir le logo (?!)
Cette page a été « uzinée » parSPIPlogiciel libre sous licenceGNU / GPL [ PHP / MySQL ]
Squelettes réalisés par edn- Un grand merci à lui !
Coordonnées de ce bout de web :

Déplier